UnTango pour Chavela

3 danseurs
Performance d'environ 10 minutes

Ce trio a été créée sur une commande du festival queer la Vie en Rose puis programmé par le JDM de Normandie à
l'historial Jeanne D'Arc de Rouen.

 

Chorégraphies/ Ariane Liautaud
Musiques / La Llorona de Chavela Vargas
Danseurs / Janice Iandritsky, Ariane Liautaud et Karim El Toukhi

Avec cette performance en trio, Ariane Liautaud rend hommage à la grande chanteuse et compositrice mexicaine Chavela Vargas, figure de proue de la musique mexicaine Ranchera en mettant en lumière un aspect moins connu de sa vie, la relation étroite qui la lié avec la célèbre peintre Frida Khalo.

Portée par le timbre de la voix brisée de la chanteuse, deux danseuses incarnent ces deux figures de proue de la créativité et de la liberté féminine, deux chemins d'émancipation : une chanteuse vêtue comme un homme, fumant et buvant comme un homme, au poncho rouge et aux cheveux argents ; une femme à l'avenir incertain, fougueuse et séductrice.

Leur duo intime et puissant fait revivre leur entente fusionnelle mais aussi tragique tandis que la mort s'immisce entre elle avec l'intervention d'un troisième danseur. Ce dernier tente d’interrompre leurs étreintes suscitant un jeu d'esquive et de résistance de la part des danseuses qui se faufilent et lui échappe.


C'est un tango sur la perte de l'être aimé, sur la mort, qui sépare l'étreinte, sur le désir de guider et contrôler sa vie et non pas de suivre les chemins qui nous sont dictés. Cette danse met en lumière la force d'engagement et de lutte, de Chavela et Frida contre tout ce qui a pu faire entrave à l'expression de leur vie d'artiste.
 

Cette performance s'intègre à différents types de programmation manifestations culturelles ou soirée événementiel, aussi bien en extérieur qu'en intérieur.