SEASONS

6 danseurs
1h20 sans entracte

Ce spectacle a été créé avec le soutien du CND – Centre national de la danse et du Palais de Tokyo dans le cadre de mise à disposition de studios et d’espaces de création.

 

Chorégraphies/ Ariane Liautaud
Musiques / Les Saisons de Vivaldi et Saisons Portègnes de Piazzolla d'après Gidon Kremer. Otono de Francisco Canaro. Azul y yo d'Eduardo Rovira. Flores Negras de Leopoldo Federico. Samba del Panuelo d'Ariel Ramirez.
Lumières & Son / Robin Laporte

Créée en quatre tableaux de 25 min, SEASONS est la première création de la compagnie Tangoart. La chorégraphe Ariane Liautaud y livre le portrait intimiste d’un couple en revisitant de façon contemporaine les thèmes traditionnels du spectacle de Tango argentin que sont la rencontre amoureuse, l'interdépendance des corps, l'ambiguïté du dialogue et la solitude, la rupture passionnelle et la réconciliation. Les mouvements et la quête de complémentarité propre aux danseurs de tango traduisent ici la dépendance à l’autre et la fragilité qui découlent d’une relation, ainsi que ses moments d’extrême beauté.

 

Emportés par les compositions d’Antonio Vivaldi, d’Astor Piazzolla, et d’Eduardo Rovira, six danseurs se croisent, se séduisent, jouent ensemble et dansent l’un pour l’autre, en explorant au fil des saisons l'expression changeante de la féminité et de la masculinité, la difficulté de se connecter à l'autre dans un monde d'hyper connexion, si bien que le théâtre vient se mêler subtilement à la chorégraphie.

 

Le couple est perçu comme toujours en mouvement, chaque individu évolue ou tente de suivre l’évolution de l’être aimé. Les duos qui se forment et se succèdent sont autant de reflets d’une seule et même histoire d’amour. Les malentendus, les petites maladresses, les gestes de tendresse ponctuent avec humour et poésie les saisons que traversent les protagonistes, explorant de façon obsessionnelle toutes les facettes de l'habileté du tango dansé.

Renforçons nos liens !

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Youtube
Crédits photos : Rudy Menduni / Fréderic Baclet / Céline Demoux/ Max Amous